« IoT » - Internet of Things – Introduction aux Objets connectés”

Notre collègue Radek Wisniewski (*), un membre actif de l’AITPF, nous a parlé pendant plus d’une heure, au sujet d’un monde de plus en plus connecté dans lequel nous vivons. Radek a très bien construit sa conférence en nous rappelant les étapes technologiques majeures ayant permis la révolution numérique en cours. Par la suite, nous en avons appris un peu plus sur de nombreuses catégories d’objets connectés, avec des exemples, des perspectives ouvertes et des risques inhérents …

En troisième partie, il nous a présenté son projet « Roadware » de la sécurité routière, primé à Paris en janvier 2017 au cours d’un Challenge d’objets connectés. Un élément fondateur de la révolution numérique était la mise au point du protocole d’échanges par internet (TCP/IP) et l’apparition du mot « internet » lui-même, en 1983, suivi dix ans plus tard par son ouverture « grand public ».

Depuis, les capacités de communication des réseaux numériques ne cessent d’augmenter, c’est d’ailleurs un enjeu pour le développement de tous les pays. En France, il reste des régions à équiper en fibre optique, ce qui représente un investissement très conséquent estimé à 30 milliards d’euros. Les réseaux GSM omniprésents complètent les infrastructures.

Dans les technologies d’objets connectés, l’immédiateté de connexion n’est pas toujours indispensable. De ce fait, un nouveau réseau appelé LoRa, de bas débit et permettant d’envoyer des messages courts, pourrait encore accélérer le développement des technologies d’objets connectés avec des coûts bas d’exploitation. Son coût pour couvrir la France serait très raisonnable, de l’ordre de 50 millions.

Quant aux objets connectés, leur nombre est en croissance exponentielle depuis quelques années, 9 milliards en 2013, 28 milliards en 2020. Ces chiffres donnent le vertige. Tous les domaines sont potentiellement concernés. Il suffit d’imaginer un service, d’identifier des objets impliqués, d’installer dessus des capteurs, d’intégrer des fonctions de communication par Internet / GSM / LoRa et voilà, notre service à base d’objets connectés est en place… le dialogue numérique à distance avec d’autres objets ou avec des utilisateurs peut commencer… Le champ ouvert à des start-ups semble illimité. Radek suggère même que notre Association puisse apporter un appui à de telles start-ups, à suivre…

Il émerge un système standardisé de catégorisation d’objets connectés. On parlera de IoT Home (exemple : prise pilotable à distance), IoT Fitness, IoT Industrie (ex. capteurs sur les compteurs EDF), IoT Santé (ex. bracelet mesurant la tension pendant l’effort), IoT Automobile, IoT Loisirs, IoT Composants, IoT Ville (ex. détection de places libres de parking à proximité et envoi d’infos)…

L’idée de Roadware développée par Radek et son équipe consiste en la pose de capteurs sur des tronçons particuliers de routes (par exemple capteurs de température pour détecter du verglas). Le capteur est équipé en module de communication connecté via le réseau LoRa vers un tableau d’affichage routier numérique. Les conducteurs sont informés en temps réel de la situation réelle de l’état de la chaussée.

Oprac. K.Liziard / Zdjęcie J.Ptak

 

(*) Dr Radosław Wiśniewski est né en Pologne à Milanówek en 1954. Etudes : ENSAE et Ecole des Mines de Paris (1978), études supérieures à Paris-IX Dauphine: DEA en mathématiques appliquées, Docteur en mathématiques de gestion (1981). Parcours professionnel: 1977-1995: dans l’industrie des services informatiques (SSII), 1995 à ce jour: dans l’industrie des télécoms - Responsable de la production informatique du réseau mobile, Responsable du Contrôle interne chez Orange Groupe actuellement Directeur de la taxation pour la filiale britannique Orange à Londres, janvier 2017 lauréat du Challenge LoRa avec projet RoadWare. Vice-président de l’association d’intégration durable « Parabole ».